© PSV J. Morel

Coupe du monde FEI d'attelage : trois précédents vainqueurs du titre annoncés à Lyon

17 octobre 2019

Première date de la saison, Lyon et son Longines Equita Lyon Concours Hippique International verront s’affronter sur la piste d’Eurexpo, entre autres, trois ex et actuel vainqueur du titre. Ambiance garantie samedi 2 et dimanche 3 novembre ! 

Réservée aux dix meilleurs meneurs mondiaux, la Coupe du monde FEI d’attelage indoor à quatre chevaux est un spectacle ahurissant, à couper le souffle, dans lequel les pilotes font preuve d’une dextérité exceptionnelle et conduisent leur équipage sur deux parcours avec barrage. En 2018, pour la première Coupe du monde FEI d’attelage accueillie à Lyon, les deux manches avaient fait tribunes pleines. « Le public lyonnais est incroyable. L’épreuve du samedi se déroule assez tôt dans la journée et l’an dernier, dès le début de la compétition, le public était présent dans les tribunes et encourageait tous les attelages. C’est très impressionnant de voir autant de monde réuni pour le sport. C’est assez magique ! », témoigne le chef de piste Jeroen Houterman, qui sera de nouveau aux tracés cette année. 

Les stars sont là ! 

Sur la piste du Longines Equita Lyon Concours Hippique International, la Coupe du monde FEI d’attelage sera disputée, notamment, par trois meneurs qui ont déjà, au cours de leur carrière, soulevé le titre. Le vainqueur en titre, le Néerlandais Bram Chardon, est de retour à Lyon et affrontera la légende de l’attelage à quatre, l’Australien Boyd Exell qui découvrira la piste rhônalpine. « Légende » pourquoi ? Car ce meneur, installé aux Pays-Bas, a remporté pas moins de HUIT Finales de la Coupe du monde FEI d’attelage ! En embuscade, l’autre Néerlandais de l’étape lyonnaise, Koos de Ronde, vainqueur 2013 de la Finale, assurera incontestablement le show. Egalement de retour à Lyon, le Suisse Jérôme Voutaz, vainqueur l’an dernier de la première Coupe du monde FEI d’attelage organisée en terres lyonnaises, affrontera l’Américain Chester Weber, le Hongrois József Dobrovitz et le national de l’étape, véritable showman s’il en est, Benjamin Aillaud. Seul amateur (qui ne vit pas de l’équitation), Voutaz, mécanicien la journée, meneur le soir après sa journée de travail, signera-t-il le doublé devant les plus grands ? « Le résultat [de la Coupe du monde FEI d’attelage à Lyon en 2018, qu’il remportait] apporte la preuve qu’avec de la persévérance, le travail finit par payer », avait-il commenté après sa victoire. 

Les deux manches de la Coupe du monde FEI d’Attelage sont accessibles avec une entrée salon.
 

 

 

Retour à la liste des news

Partager cette page