© PSV J. Morel

COUP DOUBLE POUR BOYD EXELL !

31 octobre 2021

Pour la troisième fois de son histoire, le Longines Equita Lyon, Concours Hippique International recevait cette étape de la FEI Driving World CupTM présentée par la Laiterie de Montaigu. Puissance, vitesse, maîtrise et maniabilité y étaient au rendez-vous. Autant de qualités que possède l’Australien Boyd Exell, deux fois champion du monde, huit fois victorieux de la Coupe du monde et numéro 7 mondial, qui s’est imposé devant un public enflammé en 144.83. Un temps record réalisé avec son quatuor de chevaux bais, et une seconde victoire consécutive dans l’arène lyonnaise. Son expérience lui a permis de doser prise de risques et maîtrise dans cette première étape du circuit Coupe du monde face à six autres attelages. « Lyon est une piste vraiment agréable, tout comme ses infrastructures et le public français. On sent vraiment que ce dernier aime cette discipline », a déclaré le vainqueur lors de la conférence de presse.

Vainqueur de l’épreuve du samedi, le Belge Dries Degrieck, nouveau venu dans la saison indoor, n’a pas failli, réussissant à monter sur la seconde marche du podium (147.62). « Pour moi, c’est nouveau. Il s’agit de ma première participation au circuit Coupe du monde en indoor, et ma première à Lyon. J’avais été sélectionné l’an dernier, mais la pandémie en avait décidé autrement. Aussi je suis très excité d’y participer », s’est-il exprimé à l’issue de l’épreuve. À seulement vingt-six ans, le jeune meneur belge fait partie de la nouvelle génération qui monte, sous le regard bienveillant de ses aînés, comme l’a souligné le champion Boyd Exell : « Je ne suis pas étonné de la combativité de mon dauphin car il travaille beaucoup et s’était déjà illustré à ce niveau. »

Le Néerlandais Koos de Ronde, sixième mondial, a tout tenté pour faire mieux, mais a dû se contenter de la troisième place finale (173.54). « Compte tenu de la vitesse des deux précédents concurrents, je devais prendre tous les risques. Malheureusement, j’ai fait une erreur qui m’a couté cher », a analysé le meneur, ajoutant que l’étape lyonnaise est toujours un rendez-vous majeur pour lui : « Lyon ouvre la saison donc c’est une date très importante pour faire le point. Après l’année blanche que nous avons connue, je trouve que le niveau était élevé sur cette édition, donc je suis très satisfait d’être sur le podium. Les conditions pour le concours ici sont très bonnes. »

Seul meneur tricolore au départ, Benjamin Aillaud termine septième de l’épreuve, heureux de l’accueil réservé à sa discipline sur cette étape lyonnaise : « Ici, nous sommes presque à la maison. L’équipe du concours et l’Association Rhône-Alpes Attelage permet une alliance entre sport de très haut niveau et ambiance conviviale. C’est très émouvant ! » Concernant sa prestation, le Tricolore croit en son attelage de chevaux Lipizzans : « Je pense que ce team a vraiment du potentiel, mais mes chevaux ont besoin de se bâtir ensemble et de prendre de l’expérience. »

Sylvie Robert, présidente de GL events Equestrian Sport, organisateur du Longines Equita Lyon, Concours Hippique International a souhaité remercier « la Fédération Équestre Internationale de sa confiance pour l’organisation de cette étape, la Laiterie de Montaigu, partenaire titre de cette compétition, et les meneurs formidables qui ont offert un magnifique spectacle sportif et démonstratif suscitant une ambiance incroyable. » Avant de conclure : « Nous sommes surtout enthousiastes de voir des gens heureux, de voir cette compétition avec sa lumière et son ambiance après cette période difficile. Merci à tous et à ces grands champions de venir au Longines Equita Lyon, Concours Hippique International. »

  1. Boyd Exell (AUS) : 144.83
  2. Dries Degrieck (BEL) : 147.62
  3. Koos de Ronde (NED) : 1754