Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility Mini chevaux, maxi coup de coeur | Equita Lyon

© PSV J.Morel

Mini chevaux, maxi coup de coeur

4 novembre 2023

Petit, petit, petit, tout est mini dans notre vie… Hall 5, à deux pas de la carrière élevage, soyez les bienvenus dans l’univers des mini-chevaux. Non, ne parlez pas de poneys mais bien de fiers destriers, répliques de chevaux de grandes races mais qui ne toisent pas plus de 89,5 cm au garrot. « Les mini chevaux n’ont pas le même métabolisme que les poneys et pas le même caractère non plus. Ce sont véritablement des chevaux, au même titre qu’un selle français. Ils ont d'ailleurs la même sensibilité et s’adressent plutôt à une clientèle adulte », explique Céline Letort, vice-présidente de l’Association Française du Cheval Miniature. 

La race est née il y a une centaine d’années aux Etats-Unis, de croisements de poneys et de chevaux de races variées, toujours plus petits. Mais le modèle continue encore et toujours d’évoluer avec des croisements qui tendent à affiner ces mini équidés. « En France, nous souhaitons valoriser le mini cheval sur ses compétences au travail », explique Céline Letort, évoquant un élevage hexagonal dynamique de 2 000 chevaux miniatures répartis chez une cinquantaine d’éleveurs.

Une grosse vingtaine des plus beaux représentants de ces mini équidés ont fait le déplacement à Lyon pour faire fondre les visiteurs d’Equita, le salon du Cheval de Lyon, mais également pour les impressionner. Car loin de se contenter d’être d’adorables créatures à peine plus grandes qu’un gros chien, ces chevaux sont pour certains d’entre eux des athlètes. Ils excellent notamment en attelage, ski-joering, mountain trail ou saut en main, discipline où le record de saut en hauteur s’établit à 1m17. Une performance incroyable ! Mais peut-on les monter ? Oui… à condition de ne pas peser plus de 15 kg. « Au delà de ses performances sportives et de travail, le mini cheval est un superbe partenaire pour la médiation animale. Il se montre très adaptable au public qu’il a en face de lui, que ce soit avec de jeunes enfants ou en Ehpad par exemple », explique Charlène Aube, Présidente de la branche française de l’association américaine du cheval miniature. 

Si vous souhaitez partir à la découverte de cette race passionnante, rendez-vous dans le hall 5 d’Equita Lyon, le salon du Cheval de Lyon

Retour en haut