Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility Feria : la chaleur du sud sur la piste d’Equita Lyon | Equita Lyon

© Lola Bonnard

Feria : la chaleur du sud sur la piste d’Equita Lyon

3 novembre 2023

Associer intenses moments de sport et purs instants de magie, voilà depuis déjà de nombreuses années l’ADN des grandes soirées « Sport et Spectacle » du Longines Equita Lyon, concours hippique international. Et pour cette 29e édition du salon, la carrière internationale prendra des accents sudistes à l’occasion de deux soirées exceptionnelles ce vendredi et ce samedi.

Après avoir retenu sa respiration devant les performances de l’élite mondiale du saut d’obstacle, le public de Lyon-Eurexpo se laissera envelopper par le vent chaud du sud soufflé par le spectacle Feria. Une création spéciale pour Equita qui transportera les spectateurs au cœur des plus belles fêtes méditerranéennes, de l’Andalousie à la Camargue au son des guitares acoustiques de la troupe Gypsies Heritage. Dans une mise en scène qui alternera frissons et émotions, la compagnie andalouse Alma Vaquera proposera notamment un hypnotique numéro de garrochas enflammées et un carrousel de flamenca en croupe, tradition du sud de l’Espagne qui allie la grâce des chevaux à l’élégance des belles, vêtues de leurs plus beaux atours. 

Mais pas besoin de franchir les Pyrénées pour évoquer la célébration des arts équestres. En Camargue, dans le Gard ou l’Hérault, les fêtes équestres rythment la vie des villages et les gardians perpétuent des traditions séculaires à la gloire du lien entre l’Homme et le cheval. Sur la piste du Longines Equita Lyon, Concours Hippique International, c’est notamment une incroyable démonstration de saut de cheval qui va époustoufler le public lyonnais. Il s’agit pour le cavalier de sauter d’un cheval à l’autre, lancé dans un galop endiablé. Beauté du geste et sensations garanties !

Les amoureux de la Camargue s’émerveilleront également devant les performances du célèbre théâtre équestre Camarkas qui présentera pour sa part une chorégraphie inédite qui unira au rythme des guitares le ballet de deux cavaliers aux mouvements tout en majesté d’une danseuse flamenca drapée dans une sublime robe de quinze mètres de diamètre. 

Retour en haut